Investir dans l’immobilier : quelles stratégies adopter ?  

Vous avez le projet d’investir dans l’immobilier afin de sécuriser votre patrimoine, mais ne savez pas par où commencer… Où investir, dans le neuf, le locatif ou plutôt dans un terrain constructible ? Comment investir, mais aussi à quel budget ? Peut-on le faire sans apport ?

Nous répondons pour vous à toutes ces questions : Investclub.fr passe en revue tous les bons plans pour un achat réussi et sécurisé !

Investir dans l’immobilier : les secrets pour une bonne affaire  

Vous souhaitez investir dans l’immobilier afin de sécuriser votre patrimoine ? Depuis le lancement de la loi Pinel en 2015, cette valeur refuge est de plus en plus plébiscitée par les ménages. Garantissant une forte rentabilité locative dans les grandes villes, ce type de placement offre de multiples avantages aux investisseurs. De l’achat d’un bien à louer à la participation à une S.C.P.I., Investclub passe en revue toute la panoplie de placements à votre portée. Quels conseils pour investir dans l’immobilier ? Décryptage. 

Pourquoi investir dans l’immobilier ?  

Investir dans la pierre : une valeur sûre pour les Français(-ses). En effet, concrétiser l’achat d’un bien neuf ou ancien vous garantit des revenus réguliers sur le long terme. Grâce aux lois Pinel et Censi-Bouvard, les acquéreurs profitent en outre d’avantages fiscaux. Prêt à sauter le pas ? Investclub vous dévoile les 4 raisons d’investir dans l’immobilier.

1. Diversifier ses sources de revenus

Au même titre que l’achat d’or physique ou papier, un investissement dans l’immobilier nous offre l’opportunité de consolider notre patrimoine. Cet argument prend d’ailleurs tout son sens en période de récession et d’inflation. Face à la volatilité du cours des matières premières, le marché de l’immobilier rassure par sa stabilité. En complément d’un investissement sur les métaux précieux, un achat immobilier présente l’avantage de diversifier ses sources de revenus et de sécuriser son patrimoine.

2. Booster son pouvoir d’achat

Très prisé par les ménages, l’investissement locatif est synonyme de forte rentabilité. Dans le cadre du dispositif Pinel, il contribue à vous acquitter des mensualités de votre prêt. Mais également, il génère des revenus substantiels, qui vont venir booster votre pouvoir d’achat. Conséquence de la crise ukrainienne débutée en février 2022, la flambée du prix des matières premières bouscule nos habitudes de consommation. Grâce aux recettes locatives, vous pourrez envisager plus sereinement cette période de récession.

3. Surfer sur l’explosion de la demande

Est-ce rentable d’investir dans l’immobilier ? Bien évidemment que oui ! À l’échelle locale, les marchés de l’immobilier connaissent une pénurie de logements. En cause, une demande qui surpasse largement l’offre actuelle. Estimé à 37,2 millions en France le 1er janvier 2021 (1), le nombre de logements s’est accru grâce à des programmes immobiliers neufs et à la réaffectation de locaux non résidentiels.  

Cependant, cette politique urbaine n’a pas suffi à compenser les démolitions et les reconversions de certains espaces résidentiels. En parallèle, l’accroissement de la population estudiantine contribue à la pression grandissante sur le marché de l’immobilier. En toute logique, investir dans l’immobilier locatif promet de beaux rendements en perspective et limite le risque de vacances.

4. Faire de l’optimisation fiscale

Provoquant un vif engouement auprès des particuliers, investir dans l’immobilier n’a jamais été aussi lucratif ! Afin d’inciter les ménages à sauter le pas, les mesures incitatives se multiplient. Emblématique, la loi Pinel promet des déductions fiscales aux candidats à l’achat d’un logement neuf en location. De même, le dispositif Censi-Bouvard offre des avantages fiscaux aux investisseurs dans les résidences avec services.  

Parmi les stratégies de défiscalisation, nous pouvons aussi évoquer le statut de bailleur. En fonction de vos recettes locatives annuelles, il vous sera possible d’adhérer à un régime fiscal et de bénéficier de certaines exemptions et déductions.  

Où investir dans l’immobilier ?  

Entre Paris et Bordeaux, votre cœur balance ? Caractérisées par des marchés très porteurs, les grandes villes françaises présentent toutes de formidables potentialités. Terre d’accueil de nombreux seniors en quête de soleil, le Portugal a aussi le vent en poupe. Est-il préférable d’investir en France ou à l’étranger ? Afin de résoudre ce dilemme, Investclub apporte ses lumières d’expert et vous dit où investir dans l’immobilier.

Investir dans l’immobilier en France : une valeur sûre 

En privilégiant un investissement dans l’Hexagone, vous bénéficiez de multiples avantages fiscaux grâce au dispositif Pinel par exemple. Parmi les villes éligibles, nous retrouvons la quasi totalité des grandes villes françaises ainsi que les agglomérations de plus de 250 000 habitants. Si vous misez sur un investissement à l’étranger, vous ne serez dès lors plus éligible à la loi Pinel.  

Sous la pression de la demande, le déficit en logements est tel qu’il profite naturellement aux acheteurs. Le constat est flagrant dans les métropoles et les zones touristiques, où la vacance locative se réduit à peau de chagrin. En d’autres termes, investir dans l’immobilier en France, ce n’est que du bonus ! Chiffres à l’appui, tour d’horizon du prix moyen d’un appartement au m² au 1er janvier 2022 (2). 

Villes Prix moyen d’un appartement au m² 
Paris 10 192 € 
Lyon 3e 5 376 € 
Marseille 3 388 € 
Bordeaux 4 755 € 
Toulouse 3 775 € 
Source (2) https://www.meilleursagents.com/prix-immobilier/  

Investir dans l’immobilier à l’étranger : du pain béni pour les investisseurs 

Même à l’ombre des cocotiers, vous ne pourrez plus profiter des mêmes avantages fiscaux. Qu’à cela ne tienne, certains pays comme le Portugal ont saisi toute l’importance d’attirer les investisseurs immobiliers. En l’occurrence, le pays du fado propose une fiscalité attractive aux résidents étrangers. Ainsi, les retraités sont exemptés d’impôt sur leur pension de retraite pendant 10 ans.  

Par ailleurs, choisir l’expatriation offre parfois un cadre de vie agréable et un coût de la vie nettement moins cher qu’en métropole. Une bonne nouvelle pour votre pouvoir d’achat ! Si vous choisissez d’investir à Lisbonne, l’affaire est juteuse puisqu’elle multiplie vos chances de réaliser des bénéfices grâce à sa fréquentation touristique. 

Comment investir dans l’immobilier ? 10 solutions à la loupe 

Vous avez le projet d’acheter un joli studio dans l’hyper-centre de Lyon ? Un investissement dans une S.C.P.I. vous tenterait bien ? Pour faire une bonne affaire, le tout est de cibler les placements qui répondront parfaitement à vos besoins et à vos objectifs de rentabilité. Un à un, Investclub passe au crible les 10 solutions d’investissement qui s’offrent à vous.

1.  Investir dans l’immobilier neuf : la voie royale vers la défiscalisation 

Depuis son lancement en 2015, la loi Pinel a donné un coup d’accélérateur au marché de l’immobilier. En échange du plafonnement des loyers sur une durée minimale de 6 ans, les propriétaires profitent en retour de déductions d’impôt. À titre d’exemple, vous bénéficiez d’une réduction de 12 % du prix de revient de votre logement, à condition de s’engager sur une durée de 6 ans. Mais avant de vous lancer, vérifiez que votre projet répond aux critères suivants : 

  • Une ville éligible à la loi Pinel ; 
  • Un bien immobilier neuf et destiné à la location ; 
  • Un locataire qui présente les conditions de ressources requises. 

Investir dans l’immobilier neuf séduit également en raison des frais de notaire plus faibles, de l’ordre de 2 à 3 % du prix du logement. Répondant aux dernières normes énergétiques, votre bien ne nécessite par conséquent aucune rénovation. Non seulement vous réalisez des économies dès l’achat, mais également sur le long terme.

2. Investir dans l’immobilier locatif : une forte rentabilité à la clé 

Adopté par les Français(-ses), ce type de placement présente en effet de nombreux avantages. En mobilisant le dispositif Pinel, vous avez la possibilité de rembourser votre emprunt grâce aux loyers perçus. À condition de cibler un logement neuf et meublé, vous multipliez vos chances de rentabiliser votre investissement. Afin de vous prémunir du risque de vacance locative, pensez à souscrire à une assurance loyers impayés.  

Contrairement à un placement financier dans une S.C.P.I., ce type d’investissement requiert une implication totale du bailleur. De l’accueil des locataires à l’entretien du logement, vous serez chargé de multiples tâches administratives et financières. Ainsi, opter pour un investissement dans l’immobilier locatif s’avère parfois chronophage.

3. Investir dans l’immobilier sans apport : oui, c’est possible !

L’envie d’investir dans la pierre vous taraude, mais l’apport vous fait défaut ? Sachez désormais que ce n’est plus un obstacle à l’achat. Afin de convaincre votre organisme de prêt, prenez le temps d’évaluer la viabilité de votre projet à l’aide des données suivantes  : 

  • Montant estimé des loyers ; 
  • Frais d’assurance ; 
  • Charges de copropriété ; 
  • Travaux éventuels ; 
  • Taxes et impôts. 

Des simulateurs en ligne sont à votre disposition afin d’estimer votre capacité d’emprunt et vos futures mensualités. Sachez tout de même que depuis le 1er janvier 2022, l’accès au crédit est conditionné par : 

  • Un taux d’endettement de 35 % maximum ; 
  • Une durée d’endettement de 25 ans maximum. 

Mais grâce au dispositif Pinel, et à condition d’avoir un dossier en béton, vous pouvez tout à fait obtenir un prêt investir dans l’immobilier sans apport en obtenant un prêt. Grâce aux loyers perçus, vous pourrez rembourser vos mensualités en toute sérénité.

4. Investir dans une S.C.P.I. : le placement sans souci 

Comme pour les métaux précieux, il vous est possible d’investir dans la pierre-papier via une S.C.P.I. (Société civile de placement immobilier). Concrètement, il s’agit de réaliser un placement financier dans une société immobilière. À la portée du plus grand nombre, un tel investissement ne nécessite pas un gros capital de départ. Sans être propriétaire de votre bien, vous dégagerez des revenus passifs sur le long terme. La gestion étant confiée à un organisme tiers, vous serez ainsi libéré de toute contrainte administrative et financière. 

Autre placement en vogue : l’investissement dans le crowfunding immobilier ou financement participatif. En tant qu’investisseur, vous contribuez à financer des projets immobiliers. Naturellement, il s’agit d’un placement à court terme, la durée des travaux oscillant entre 18 et 24 mois.

5. Investir dans l’immobilier jeune : un rêve qui peut devenir réalité 

Bien qu’investir dans l’immobilier requiert un capital de départ, il est tout à fait possible de se lancer dès son accès au monde du travail. Bien sûr, un contrat en C.D.I. jouera nettement en votre faveur. Cependant, faire preuve de stabilité financière est aussi de nature à rassurer votre interlocuteur. Relevés bancaires à l’appui, vous devrez témoigner d’une bonne gestion de vos finances, de l’absence de découverts et de la régularité de votre épargne.  

Grâce au dispositif Pinel, et sous réserve d’investir dans l’immobilier neuf, vous pourrez aussi faire jouer l’effet de levier. Grâce au versement des loyers, vous pourrez vous acquitter de vos mensualités. Pour encourager l’accession à la propriété, le gouvernement a également lancé le prêt à taux zéro (P.T.Z.), accordé selon des critères de revenus. Donc oui, investir dans l’immobilier jeune, c’est possible !

6. Investir dans un studio : la garantie d’une excellente rentabilité locative 

Convoité par les étudiants et les jeunes actifs, l’investissement dans un studio offre une excellente rentabilité à leur propriétaire. La situation de pénurie actuelle tire les prix des loyers vers le haut, ce qui vous assure un excellent retour sur investissement. Chez Investclub, nous vous conseillons d’acheter un bien meublé, gage de loyers plus élevés et d’avantages fiscaux supplémentaires.  

En investissant dans une résidence étudiante par exemple, vous bénéficiez d’allègements fiscaux grâce au dispositif Censi-Bouvard. Si vous craignez les loyers impayés, n’hésitez pas à demander la garantie Viséale. Réservée aux étudiants et aux jeunes actifs de 18 à 30 ans, elle constitue la meilleure garantie sur le marché.

7. Investir dans une colocation : des recettes locatives démultipliées 

Parmi les meilleurs placements immobiliers, l’investissement en colocation présente de nombreux avantages à la fois pour les locataires mais également pour les propriétaires. En effet, un appartement en colocation génère plus de recettes qu’une location standard.  

Par ailleurs, la demande est en constante hausse parmi les étudiants, les jeunes actifs mais également les familles monoparentales. Grâce à une occupation quasi continue de votre bien, vous serez en mesure de rentabiliser rapidement votre investissement. 

8. Investir dans une location saisonnière : du pain béni pour les acheteurs 

Caractérisé par des loyers plus élevés, ce type de location de courte durée est une option à saisir. Grâce à sa localisation stratégique dans les grandes villes et dans les zones touristiques, le risque de vacances locatives reste très limité.  

En revanche, le fort turn-over suppose un investissement à temps complet (accueil des locataires, entretien du logement, etc.). Par ailleurs, son caractère saisonnier le rend malgré tout tributaire du dynamisme touristique et des aléas climatiques.  

Avant de convertir votre bien en location de courte durée, une autorisation est par ailleurs requise dans les villes de plus de 200 000 habitants, sous peine d’amende. Enfin, sachez que certaines copropriétés prohibent tout simplement ce type de location, en raison des nuisances sonores. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’investissement en location saisonnière.

9. Investir en démembrement : une alternative pour accéder à la propriété  

Associant un usufruitier et un nu-propriétaire, ce dispositif permet à celui-ci d’accéder à la propriété sans frais lors du démembrement. Autre avantage, seul l’usufruitier s’acquitte des charges et des impôts locaux pendant la durée du contrat. Accessible au prix de 60 % de sa valeur sur le marché, le bien immobilier permet de réaliser une très bonne affaire, avec un capital de départ moindre. Envie d’en savoir plus sur l’investissement en démembrement, visitez notre page dédiée.

10. Investir en viager : un échange donnant-donnant 

Avec la particularité d’être temporaire, ce type d’investissement vous permet d’acquérir un bien immobilier, en échange d’un bouquet (un apport) et d’une rente régulière à verser au vendeur jusqu’à son décès. Pour vous donner une idée, le montant du bouquet s’élève à 30 % maximum de la valeur du bien. Parmi les autres options disponibles, l’investissement en viager libre vous donne la possibilité d’habiter le bien et même de le louer.  

Oser investir dans l’immobilier atypique 

Afin de tirer votre épingle du jeu, pourquoi ne pas miser sur des biens atypiques ? Un mobil-home au bord de la mer, un garage ou une tiny house sont des pistes à explorer. Contrairement aux idées reçues, la rentabilité locative surpasse parfois celle d’un appartement en plein centre-ville.  

Investir dans un mobil-home : un placement lucratif 

Qui n’a pas rêvé de posséder son propre mobil-home dans un camping de la côte bretonne ? Original, cet investissement génère des recettes locatives intéressantes, à condition de faire le bon choix ! En effet, déterminer la localisation est une étape cruciale dans votre démarche. Afin de vous aiguiller, Investclub vous donne quelques critères déterminants afin de capter la clientèle touristique et réussir votre investissement dans un mobil-home : 

  • La localisation dans une zone fréquentée ; 
  • Une excellente accessibilité ; 
  • La proximité des commerces et des services. 

Au cours de votre prospection, ciblez au minimum un camping 3 étoiles. Autre astuce, évitez les grosses structures, où les frais seront par conséquent plus élevés. Si vous avez déniché la perle rare, prenez le temps de consulter le règlement intérieur du camping. En effet, certaines clauses peuvent nuire à la rentabilité de votre bien :  

  • Nombre d’occupants maximum autorisé dans le mobil-home ; 
  • Possibilité ou non d’aménager votre parcelle ; 
  • Possibilité de louer le bien à vos proches ou à vous-même. 

Investir dans un terrain constructible : le placement multifonctions 

Qu’il soit destiné à votre résidence principale, à une mise en location ou à la revente à la découpe, un terrain constructible offre également une rentabilité intéressante. Maintenant, examinons les différentes options qui s’offrent à vous pour investir dans un terrain constructible

Si vous optez pour un achat-revente, attendez-vous à générer des revenus rapidement. Si tel est le cas, la revente à la découpe n’est pas sans inconvénient. En effet, la procédure est coûteuse en raison des frais appliqués lors de la division et des prestations de notaire.  

Devenir le propriétaire d’un terrain isolé vous confère davantage de libertés. Cependant, dans certains cas, il faudra prévoir des frais supplémentaires (travaux éventuels, raccordement aux réseaux d’eau, de gaz et d’électricité, etc.).  

Au contraire, investir dans un lotissement vous offre les meilleures garanties, en plus des nombreux avantages fiscaux qui s’appliquent. En revanche, la construction de votre habitation sera soumise à des normes strictes (choix des matériaux, type d’architecture, présence d’un portail, etc.). 

Investir dans un garage : un fort potentiel sur le long terme 

Voilà un placement rentable et pérenne pour les particuliers ! Face à l’explosion de la demande en zone urbaine, investir dans un garage s’avère très lucratif. Par ailleurs, la généralisation des modes de transport doux (vélo, trottinette) alimente constamment la demande locale.  

Selon sa localisation, ce type d’investissement offre même une meilleure rentabilité que l’immobilier locatif, c’est dire ! En outre, un tel placement ne nécessite quasiment aucun entretien, contrairement à un studio. Afin de toucher des profils variés, nous vous recommandons d’opter pour un box, qui fera à la fois office de place de parking et de zone de stockage pour les particuliers. 

Investir dans un parking : la solution pour faire décoller ses revenus 

Vous l’aurez compris, acheter une ou plusieurs places de parking contribue à booster vos revenus. En plus de répondre à une forte demande dans les grandes villes, ce type d’investissement ne nécessite que quelques milliers d’euros seulement. Comme un garage, l’investissement dans une place de parking ne requiert par ailleurs aucun entretien. Afin de multiplier vos recettes, vous aurez tout intérêt à diviser votre emplacement, afin de le louer à plusieurs véhicules.  

Investir dans une tiny house : un choix mini pour un rendement maxi 

À la fois tendance et écolo, la tiny house (« maison minuscule » en anglais) répond à une demande croissante chez les particuliers. Alliant l’envie de liberté au respect de l’environnement, cette maison en bois représente à coup sûr l’investissement de demain.  

Si vous faites le choix d’investir sans apport, sachez qu’une tiny house peut s’acheter à un prix tout à fait abordable.  

De petites dimensions, cette habitation d’un genre nouveau présente un nombre très limité de fonctions. Ainsi, vos frais d’entretien et votre consommation d’énergie seront réduits au minimum. En effet, conçue en conformité avec les normes énergétiques, une tiny house réduit drastiquement votre facture d’électricité et de gaz.  

Résidence principale, secondaire ou destinée à la location, la tiny house s’adapte à tous les profils d’acheteur. Mobile, elle pourra être déplacée au gré de vos envies ! Alors ? Envie d’investir dans une tiny house ?

Alors, qu’attendez-vous pour investir dans l’immobilier ?

Vous avez saisi tout l’intérêt d’investir dans l’immobilier ? Peu volatile, le marché vous garantit des revenus pérennes. Comme fondement de votre patrimoine, il contribuera à assurer vos arrières, notamment en période de récession et d’inflation. Entre l’immobilier locatif, la S.C.P.I. ou les achats plus atypiques comme un mobil-home, les options sont multiples pour le futur acheteur. Auparavant difficilement accessible, investir dans l’immobilier sans apport rentre peu à peu dans les mœurs grâce à la loi Pinel.  

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/5761272#titre-bloc-1 

FAQ : Investissement dans l’immobilier

Pourquoi investir dans l’immobilier est-il un bon plan pour l’avenir ?

D’année en année, les prix augmentent, au grand dam des locataires. En effet, les grandes agglomérations connaissent une pénurie de logements, accroissant la demande sur les logements en location. Choix d’avenir, investir dans l’immobilier permet de se constituer un patrimoine. Enfin, grâce à la loi Pinel, vous pouvez faire d’une pierre deux coups, en défiscalisant votre investissement. 

Est-il plus avantageux d’investir dans l’immobilier en France ou de s’expatrier ?

Il est vrai qu’acheter un bien dans l’Hexagone permet de faire de l’optimisation fiscale. Les dispositifs Pinel et Censi-Bouvard vous font bénéficier de déductions d’impôt, à condition de s’engager sur le long terme. Ceci dit, certains pays voisins comme le Portugal offrent également des facilités fiscales pour les investisseurs étrangers.